Anne-Sophie Gobillon
Sophrologue Certifiée - Praticienne en PNL Humaniste - TCA et en Psychotraumatologie
Puget-Ville
Anne-Sophie Gobillon
Sophrologue Certifiée - Praticienne en PNL Humaniste - TCA et en Psychotraumatologie
Puget-Ville

Troubles des Conduites Alimentaires (TCA) - Puget-Ville

Un Trouble des Conduites Alimentaires, qu'est ce que c'est ?

Les troubles des conduites alimentaires sont tous l'expression d'un profond mal être qui dépasse de loin la simple volonté de maigrir ou une difficulté construite autour de l'alimentation. Les plus connus par la population sont l'anorexie et la boulimie "dits TCA typiques". L'hyperphagie commence à se faire connaitre, cependant un certain nombre d'autres troubles ont aussi été répertoriés, ils sont appelés "TCA atypiques".

Ces pathologies sont peu connues et les prises en charge relèvent d'un parcours du combattant. Les personnes qui souffrent de TCA ont souvent honte d'en parler car elles se sentent incomprises face à leurs difficultés. Combien de personnes entendent régulièrement "Tu n'as qu'à manger",  "Tu n'as qu'à faire un régime, faire du sport".

Les TCA depuis peu sont apparentés aux addictions.

Pour certains être devant une assiette s'apparente à de la normalité, pour les personnes souffrant de TCA cela relève d'un challenge permanent et d'une grande souffrance quotidienne. 

Ils sont les symptômes d'une profond mal être qui ne peut s'exprimer différemment.

Le plus souvent le trouble survient suite à un élément déclencheur. Dans 70 % des cas ils s'enclenchent suite à des régimes stricts et sévères, les variations de poids entrainent un état d'anxiété au delà de 7 kg perdus, voir un état dépressif au delà de 12 kg avec une installation de tocs.

Cela peut aussi être induit par les médias, les réseaux sociaux et leurs challenges toujours plus fous, par des prédispositions génétiques, suite à une grossesse, une maladie, des relations difficiles avec un des parents, les deux ou des pairs (fracture sentimentale, sociale, familiale) la famille à travers les âges et les non dits, après des chirurgies bariatriques, suite à un traumatisme ou potentiellement traumatique de quelque nature (sexuel, déménagement, rupture du lien) mais aussi suite à des croyances construites autour de paroles pouvant apparaître comme anodines et qui ont toute leur importance auprès des malades ...

L'anorexie est une pathologie liée à la problématique du "Lien" dans bon nombre de cas. 

Les personnes souffrant de ces pathologies typiques ou non montrent souvent des symptômes identiques :

  • Manque de confiance en soi, en l'autre
  • Manque d'estime de soi
  • Excès de perfectionnisme se traduisant par un contrôle permanent et un besoin de maîtrise
  • Un rejet de l'image féminine (séduction, sexualité)
  • La peur constante du jugement d'autrui
  • Un sentiment d'impuissance face à la vie, l'amour, la guérison, l'avenir ….

 

Les TCA dont l'anorexie, la boulimie, la compulsion ainsi que les "atypiques" concernent dans la majorité des cas, des adolescents(es) plus particulièrement les filles pour autant les garçons sont aussi concernés et de plus en plus de quadras.

Comment prévenir les Troubles des Conduites Alimentaires ?

En étant à l'écoute de toutes difficultés qui pourraient se manifester autour de l'alimentation. Lorsque l'on s'en compte, la maladie est souvent déjà installée.

Certaines attitudes sont très spécifiques et doivent retenir l'attention :

  • Restriction
  • Tri alimentaire
  • Indifférence à toutes tentations
  • Calcul des calories
  • Pensée obsessionnelle autour de l'alimentation
  • Maux de ventre à répétition à chaque repas
  • Prise des repas seul(e)
  • Perte ou prise de poids anormal
  • Vomissements réguliers (toilettes, douche régulièrement bouchées)
  • Des grosses quantités de nourriture disparaissent régulièrement
  • Isolement, tristesse
  • Hyperactivité

En cas de doute, contactez moi. Je travaille en équipe et serais à même de vous conseiller.

 

Comment soutenir une personne atteinte de TCA* ?

  • Ne pas s'affoler, Une personne peut maigrir sans forcément se mettre en danger. Dans les premières années les complications graves sont très rares. On a du temps devant soi pour une bonne prise en charge.
  • Ne pas banaliser, un TCA n'est en rien une crise d'adolescence qui va passer seule. C'est au contraire une maladie chronique et les malades ne peuvent pas s'en sortir seuls. Il est nécessaire de se faire aider.
  • En parler avec l'intéressé(e), choisir un moment ou la personne est réceptive, éviter le moments passés à table où au sortir des toilettes. Il/Elle peut vous en vouloir, nier, s'emporter et minimiser car dans le déni de la maladie.
  • Etre a l'écoute sans jugements et avec bienveillance, c'est une personne en souffrance. N'oubliez pas qu'une personne atteinte de TCA se sent honteuse, elle ne le fait pas "exprès" et pas contre vous non plus.
  • Etre à l'écoute de sa souffrance. Il n'y a pas de hasard dans l'arrivée d'une telle pathologie.
  • Impliquer le conjoint ou le papa. Il a toute son importance et son implication est primordiale. Le malade ne comprend pas la non implication du tiers.
  • Eviter d'être dans la culpabilité. Vous n'avez pas à vous en vouloir, vous n'y êtes pour rien. Si vous êtes sur ce site, c'est que vous êtes attentif(ve) à ce qui se passe chez vous ou pour vous.
  • Proposer de consulter un professionnel de santé rapidement et dans un premier temps votre médecin traitant. Si les choses s'aggravent, à ce moment là consulter un spécialiste en TCA.
  • En cas de déni, amener la personne à se rendre compte qu'elle est malade pour autant en précisant que c'est une maladie qu'elle ou qu'il n'a pas choisi.
  • Et puis, Soyez patients, cela peut durer des semaines, des mois voir des années. Sachez vous protéger, déléguer et trouver alliés.

* Source : 100 idées pour se sortir d'un trouble alimentaire

 

TCA "Typiques"

  • Anorexie Mentale - Forme Restrictive, plus le malade maigrit plus il a peur de grossir, addiction au manque et à la capacité de différer l'alimentation
  • Anorexie Boulimie - Tantôt sous forme restrictive, tantôt sous forme hyperphagique (avec vomissement)
  • Boulimie - Prise de grosse quantité alimentaire par un besoin de se remplir suivi de vomissement ou de purge (via laxatif)
  • Hyperphagie - Compulsion alimentaire sans vomissement

TCA "Atypiques"

  • Mérycisme ou ruminations - Fait d'avaler, faire remonter, ravaler, faire remonter …
  • Mâcher / Cracher
  • Emétophobie - Peur de vomir
  • Orthorexie - Manger bien à tout prix
  • Fitorexie - Esthétisme à tout prix - Se voit beaucoup chez les sportifs
  • TCA post opération de l'obésité
  • D'autres formes de TCA existent, me consulter

Comment sortir d'un TCA* ?

Vous n'avez pas décidé d'être malade, la maladie ne prévient pas, elle arrive sournoisement et vous prend en otage. Votre seule responsabilité est de mettre tous les moyens nécessaires pour sortir de ces troubles. Cependant les TCA sont des maladies graves dont il est important de prendre la mesure.

En tant que personne atteinte d'un TCA, Il est important de vous dire un certains nombre de choses :

  • C'est une maladie, elle ne me définit pas, je n'ai pas choisi, ce n'est pas de ma faute
  • Je vaux mieux que le TCA
  • J'existe sans elle : j'existais sans elle, et j'existerai hors d'elle
  • Je peux m'en sortir
  • Je mets en place des suivis médecin, nutritionniste, psy, gastro, je demande de l'aide et du soutien
  • J'affronte me émotions, mes peurs, mes angoisses
  • Il y a des gens qui m'aiment, et pour qui je suis important(e)
  • J'ai pleins de ressources, à moi de les mettre en place : la guérison ne se fera pas seule
  • Je ne risque rien à guérir, au contraire j'ai tout à gagner !
  • Accepter quelques retours en arrière, aucun échec que des apprentissages !
  • Je ne me décourage pas, je persévère
  • Je persiste et fais confiance en mes thérapeutes

* Source : 100 idées pour se sortir d'un TCA

N'hésitez pas à me contacter, je suis en mesure de vous aider et de vous soutenir dans ce combat contre l'anorexie, la boulimie, les compulsions … La Sophrologie, la PNL sont des outils thérapeutiques qui permettront d'agir sur la communication, les comportements et de remettre du lien et de la cohérence entre le corps et la tête, en complement bien sûr d'un suivi médical.

Pour avoir un suivi optimal, il doit y avoir une approche nutritionnelle, comportementale, analytique cependant d'autres professionnels peuvent aussi intervenir.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.